Les maisons bio-climatiques, ou “passives”

Une maison passive permet d’avoir toute l’année une température intérieure agréable pour une consommation énergétique extrêmement faible.

Il s’agit de la norme allemande “Passivhaus”, dont la construction bio-climatique est une composante. Les pays scandinaves et de l'Europe de l'est, en raison de leur climat et de leur forte culture environnementale, sont très actifs dans la mise en œuvre de solutions permettant de réduire l’étanchéité à l'air des bâtiments et leur consommation d'énergie.

La France, de par son histoire et ses choix énergétiques (nucléaire), a pris un retard considérable dans ce domaine. Les premières initiatives ont avant tout pour but d’orienter les constructions de maisons neuves vers le minimum de consommation d’énergie afin de réduire l’impact économique du coût de l’énergie et écologique de la construction.

Les pics récents du prix de l’énergie ainsi que les questions liées à l’environnement, ont fait prendre conscience aux Français de l’importance de l’énergie consommée par les bâtiments et l’habitat individuel.
Face à ces enjeux, les solutions sont multiples ; bien entendu pour les constructions neuves mais également pour les maisons existantes, qu'elles soient anciennes ou récentes :

  • Énergie solaire, photovoltaïque, éolienne, hydraulique.
  • Triple vitrage.
  • Chauffage basse consommation.
  • Isolation thermique intérieure et extérieure, étanchéité des bâtiments.
  • Ventilation à récupération de chaleur : Préchauffage de l‘air servant à ventiler
    et récupération de la chaleur de l‘air expulsé.

Ces enjeux sont à la fois économiques, stratégiques et environnementaux. La préservation des ressources disponibles (l’eau par exemple) intervient également dans la fabrication ou la rénovation des bâtiments :

“Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants...” (Saint-Exupéry).


Les solutions Hapco :

Échangeur d'air géothermique :
Encore appelé puits canadien ou provençal, son principe repose sur l'utilisation de l'inertie thermique du sol pour élever la température de l'air de ventilation en hiver et la réduire en été.

Ventilation double flux
En récupérant la chaleur de l'air expulsé du bâtiment pour réchauffer l'air neuf servant à le ventiler, la VMC double-flux limite considérablement les pertes de chaleur et réduit les besoins en chauffage.

Récupération des eaux pluviales :
Une mise en œuvre simple lors d’une construction neuve, d’une rénovation ou de l’installation d’une piscine ; qui peut vous faire économiser jusqu’à 50 % de votre facture d’eau tout en favorisant une gestion durable des ressources naturelles.

Micro-station d'épuration :
Face à la remise aux normes obligatoire des installations individuelles, la micro-station d'épuration est la solution idéale pour un assainissement autonome et écologique des eaux usées.
micro-station épuration