Quels sont les risques sanitaires liés aux canalisations d’air enterrées ?

Dans la mesure où les matériaux employés et la réalisation du chantier suivent les règles de l’art, il n’y a pas de risque. Préconisation :
• Mettre un grillage anti-volatile et anti-rongeur sur l’entrée d’air ainsi qu’un filtre qu’il faudra remplacer périodiquement.
• Les tuyaux employés doivent être de qualité alimentaire, lisse à l’intérieur et de préférence sans raccord.
• Prévoir une pente de 2 % pour l’écoulement des condensats.
• Etancher les raccords si les conduites sont placées dans la nappe phréatique.
• Nettoyer au moins une fois tous les 5 ans l’échangeur d’air géothermique.
Une étude a été publiée par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETZH) sur ce sujet. Il s’agit de “Mikrobielle Untersuchungen von Luftansaug-Erdregistern” de Barbara Flückinger.