Vu le coût d’une installation de ventilation double flux, est-ce vraiment rentable ?

Pour une maison de 120m² construite selon la réglementation 2005 dans le nord de la France, les déperditions calculées se situent aux alentours des 14 000 kWh. La part de la ventilation dans ce cas en simple flux se situe autour de 6 000 kWh, soit environ 40 % des déperditions d’énergie.

Le coût d’installation d’une ventilation double flux se situe entre 5 000 € et 11 000 € pour des systèmes haut de gamme, voire plus pour du matériel haut de gamme avec un réseau sans PVC en tuyaux semi-rigide ou rigide permettant le nettoyage.

Pour le cas cité ci-dessus avec une installation moyenne, l’amortissement se fera donc sur 10 ans.

Le coût de l’énergie fioul, gaz et maintenant électricité ne cesse d’augmenter, la pertinence et la durée de l’amortissement n’en seront que plus intéressantes.

De plus, les futures réglementations vont inciter à économiser le moindre kWh consommé afin d’atteindre l’objectif de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre. La VMC double flux va dans ce sens et garantit en outre une meilleure qualité de l’air ambiant à l’intérieur de l’habitation.

Dans tout le cas, grâce au DPE, qui prend en compte ce type d’installation - et à plus forte raison la VMC double flux couplée au puits canadien - une habitation ainsi équipée sera plus valorisée pour la revente.