Quel est le risque relatif au radon et quelles sont les précautions à prendre ?

Le radon est un gaz est issu de la décomposition naturelle de certains isotopes radioactifs et n’est dangereux que s’il est respiré. Il est présent dans tous les sols en concentrations variables et pénètre dans l'habitat de deux manières :
• Par la dépression provoquée par la VMC simple flux. Le radon venant du sol, il peut pénétrer par les fuites d'étanchéité entre le dallage et le sol, entre le vide sanitaire/cave et la dalle ou les grilles d'aération.
On peut réduire les concentrations en ventilant le vide sanitaire, la cave, le hérisson sous dalle ou en optant pour une ventilation par mise en surpression (Type VMC double flux).
• Parce que le puits canadien n'est pas étanche au radon : Si un puits canadien est réalisé dans un sol qui présente des risques de concentrations de radon importantes, il faut veiller à faire réaliser une installation parfaitement étanche (étanchéité des joints type IP68), et ne pas réaliser de puits perdu sur le point de collecte des condensats. L'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) a établi une carte française des zones ou les concentrations de radon dans le sol sont les plus importantes. Aussi, il convient avant de faire réaliser un puits canadien de vérifier que celui ci ne risque pas d’accompagner dans la maison un air qui se chargera en gaz radioactif, en vérifiant sur la carte de France du risque radon la moyenne des concentrations et le cas de doute en testant votre terrain.